FR | NL
Accueil | A propos de Vax Info | Liens | Contact

Actualitésprint

La CE et l’OMS unissent leurs forces en faveur de la vaccination

publié le mardi 22 octobre 2019

Le 12 septembre 2019, la Commission européenne, conjointement avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a organisé le premier sommet mondial sur la vaccination à Bruxelles. L’objectif est d’intensifier l’action mondiale pour lutter contre la propagation des maladies pouvant être prévenues par la vaccination et de lutter contre la désinformation sur la vaccination.

Lors de l’ouverture du sommet, le président de l’UE, Juncker, et Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, ont demandé que des mesures urgentes soient prises pour réduire la propagation de maladies évitables par la vaccination telles que la rougeole. Au cours des trois dernières années, sept pays, dont quatre de la région européenne, ont perdu leur statut "exempt de rougeole". Les nouvelles épidémies sont le résultat direct de lacunes dans la couverture vaccinale, notamment parmi les adolescents et les adultes n’ayant jamais été complètement vaccinés. Afin de combler efficacement les lacunes en matière de vaccination, les nombreux obstacles à la vaccination ont été discutés lors du sommet : notamment les droits, la réglementation et l’accessibilité, la disponibilité, la qualité et la commodité des services de vaccination ; les normes sociales et culturelles, les valeurs et le soutien ; la motivation individuelle, les attitudes, connaissances et compétences. L’ordre du jour du sommet mondial sur la vaccination abordait également de nouveaux modèles et options pour accélérer le développement de vaccins et des moyens de faire en sorte que la vaccination soit une priorité de santé publique et un droit universel.

Selon l’OMS, la réticence à se faire vacciner est l’une des dix menaces pesant sur la santé en 2019. Les vaccins sont sûrs et efficaces et constituent la base de tout système de soins de santé primaires solide.

Le rapport sur la confiance accordée à la vaccination dans l’UE montre que le nombre de refus de vaccination a augmenté dans de nombreux États membres de l’UE en raison de la faible confiance en la sécurité et l’efficacité des vaccins dans le monde. Ce manque de confiance contribue de manière significative à un taux de couverture plus faible (le taux de couverture est essentiel pour assurer une immunité collective), ce qui conduit à davantage d’épidémies.
Selon un Eurobaromètre d’avril 2019, près de la moitié des citoyens européens (48%) pensent que les vaccins peuvent souvent avoir des effets secondaires graves, 38% pensent qu’ils peuvent causer les maladies contre lesquelles ils protègent et 31% sont convaincus qu’ils peuvent affaiblir le système immunitaire. Ces chiffres sont également le résultat d’une propagation de la désinformation sur les avantages et les risques des vaccins via les médias numériques et sociaux.

L’OMS, ses États membres et l’Union européenne ont pris des mesures pour combler les lacunes en matière de vaccination qui ouvrent la porte à des maladies pouvant être prévenues par la vaccination. Les activités mises en place dans le cadre du plan européen de vaccination de l’OMS, la recommandation du Conseil relative à une meilleure coopération pour lutter contre les maladies pouvant être prévenues par la vaccination et l’action commune de l’Union européenne dans le domaine de la vaccination auront de lourdes conséquences pour les systèmes de santé et les communautés.

Plus d’informations :
Global vaccination summit
Ten actions towards vaccination for all
Site vaccination européen


Abonneer u op de nieuwsbrief