FR | NL
Accueil | A propos de Vax Info | Liens | Contact

Actualitésprint

Rougeole : effet d’une 3ème dose et durée de protection

publié le lundi 4 mai 2020

Deux nouvelles études ont examiné, en Italie et aux Pays-Bas, la durée de la protection vis-à-vis de la rougeole de deux doses du vaccin RRO, ainsi que l’effet et la sécurité d’une troisième dose de ce vaccin.

En Belgique, tous les enfants reçoivent en principe deux doses du vaccin combiné contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO). La première dose est actuellement administrée à l’âge de 12 mois et une deuxième dose chez les enfants de 10-12 ans. Dans une population normale, plus de 95% des vaccinés produisent des anticorps en réponse à la première vaccination. Chez environ 5% des vaccinés, la première vaccination n’entraîne pas d’immunité (échec de la primovaccination). Outre la possibilité d’une erreur d’administration, ceci peut être dû à un manque de renforcement de l’immunité après une dose unique de vaccin, probablement lié à une immunité maternelle persistante ou à une maturation insuffisante du système immunitaire.
La revaccination des enfants de 10-12 ans est considérée comme une deuxième chance de protéger ceux que la première vaccination n’a pas immunisé. Elle vise aussi à obtenir une immunité de groupe optimale pour les trois maladies (ainsi qu’une protection individuelle maximale, en particulier contre la rubéole pendant la grossesse). La protection est estimée à 98% après 2 doses.
La quantité d’anticorps induite par le vaccin peut également diminuer avec le temps (échec secondaire du vaccin ou ‘waning immunity’) ; les implications pour la protection dans la vie future en sont encore insuffisamment connues, mais cela pourrait expliquer pourquoi certains jeunes et adultes vaccinés sont infectés pendant une épidémie de rougeole.

L’étude de cohorte rétrospective italienne a vérifié l’immunité contre la rougeole de 2.000 professionnels (étudiants en médecine et personnel médical - âge moyen 21,1 ans), qui ont reçu 2 doses du vaccin RRO. 15% avaient des titres d’anticorps IgG antirougeoleux insuffisants après dix ans. Ce pourcentage était plus élevé (20%) dans le groupe ayant reçu la première dose de RRO à ≤15 mois ; il était de 17% dans le groupe ayant reçu la première dose entre 16 et 23 mois, et de 10% pour ceux ayant reçu la première dose à ≥24 mois. Une séroconversion de 74% a été notée après administration d’une dose de rappel de RRO (M-M-RVAXPRO), et une séroconversion de 93% après une deuxième dose de rappel.
Les auteurs notent que ce taux de non protection peut être un problème lors d’une épidémie de rougeole, notamment pour les personnes travaillant dans le secteur de la santé.

L’étude néerlandaise a examiné l’innocuité et la réponse en anticorps après l’administration d’une (troisième) dose de rappel de RRO au cours d’une épidémie de rougeole. Quatre semaines après la vaccination, les titres d’anticorps IgG antirougeoleux, d’anticorps neutralisant la souche de rougeole vaccinale et d’anticorps neutralisant la souche de rougeole en circulation ont augmenté d’un facteur de 1,65, 1,34 et 1,35, respectivement. Bien que les titres d’anticorps aient légèrement diminué après un an, ils sont restés au-dessus du seuil de protection (par un facteur de 1,37, 1,15 et 1,27 respectivement). Les chercheurs concluent qu’une (troisième) dose de rappel peut être une intervention valable et sûre lors d’une épidémie de rougeole.

Plus d’informations :
• Bianchi FP, Stefanizzi P, De Nitto S et al. Long-term Immunogenicity of Measles Vaccine : An Italian Retrospective Cohort Study. The Journal of Infectious Diseases. 2020. 221 (5) : 721–728. https://doi.org/10.1093/infdis/jiz508
• Kaaijk P, Wijmenga-Monsuur AJ, van Houten MA et al. A Third Dose of Measles-Mumps-Rubella Vaccine to Improve Immunity Against Mumps in Young Adults. The Journal of Infectious Diseases. 2020. 221 (Issue 6) : 902–909. https://doi.org/10.1093/infdis/jiz188


Abonneer u op de nieuwsbrief